Loading...
Célébrations

Etape 3 : témoignages reçus

Merci pour tous les témoignages que vous nous avez fait parvenir cette semaine.

Voici les témoignages diffusés aux vêpres samedi (en version intégrale) :

JE SUIS LE CHEMIN, LA VÉRITÉ, LA VIE. 15 ans d’athéisme passés à chercher en vain un chemin de bonheur, et puis Lui, l’Amour inconditionnel venu me surprendre. Je ne peux plus nier que Dieu est. Tout en prenant douloureusement conscience de mon état de péché mortel, je découvre du même coup, avec une infinie reconnaissance, l’incommensurable miséricorde du Père qui me purifie en me faisant don de l’Esprit. Mon cœur en est tout brûlant, et je peux enfin entendre l’appel du Christ qui frappe à ma porte depuis toujours. L’invitant à entrer, j’entrevois, Lui en moi, puis moi en Lui et Lui en son Père, comment Il peut être la Porte, le Chemin vers la Vraie Vie. Instant d’Éternité. Quand Il m’invite à le suivre, perplexité : concrètement, c’est quoi ton chemin ?  Où est-il ? Comment fait-on pour le suivre ? Il me certifie : « Ne crains pas, je pourvoirai à tout. » Je Le crois.
Ensuite, les événements de ma vie sont un long chemin d’apprentissage : lutte pour que mes filles soient baptisées et  catéchisées,  retour progressif à l’église, (re)découverte de la Parole transformante et vivifiante, de la prière spontanée, des Sacrements, de l’Eglise…23 ans après ma conversion, suite à mon divorce douloureux, je m’excommunie et m’exclue volontairement de toute église pendant 7 ans.
C’est alors que j’arrive à Perpignan. Il est temps de retourner à l’église, pour que s’accomplisse ce que j’espère depuis 30 ans : comprendre enfin, renaître à la vraie Vie. Ce dimanche-là, la Croix Glorieuse invite à l’initiation à la vie dans l’Esprit, en parallèle débute un parcours Alpha : je suis les deux. Quand j’identifie le Chemin et envisage d’y faire consciemment mes premiers pas, Moutarde et Macédoine m’est offert sur un plateau que j’accueille avec une joie immense. Puis mon premier pélé à Lourdes (où Christ me donne Marie pour mère), le caté, la Miséricorde, la Théologie, etc. Enfin ma vie est orientée, unifiée en Lui, le Chemin (vers le Père), la Vérité, la Vie.

Sylvie C

Seigneur sois bénis pour le chemin que tu m’as donné de suivre pendant cette période difficile. Jean 14-6 Jésus : « moi je suis le chemin, la vérité et la vie, personne ne va vers le Père sans passer par moi ».
Tout d’abord ma confiance en toi est renouvelée; tu prends soin de moi : spirituellement : j’ai pu « plonger » dans ta Parole de vie, (la Bible), d’amour, de joie – de pouvoir la partager avec les sœurs et frères qui t’aiment, de différentes confessions, dans le monde entier (réseaux sociaux) et voir ton Église vivante. Que de belles prières sont montées vers toi, de confiance, d’amour, d’intercessions, de guérisons.
Cet amour de la Parole date de quelques années où j’ai lu le psaume 119 – 105 : « ta Parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier ». Psaume qui me suit et que je garde dans mon cœur. – Matériellement : j’ai vu les merveilles que tu as semé sur ce chemin de confinement pour mes besoins vitaux.  Seigneur tu  as largement pourvu à mes besoins matériels et surtout spirituels comme tu me l’avais mis au cœur avec l’histoire de la veuve de Sarepta. 1 Roi 17- 9 à 24. Je te rends grâce pour tout le temps passé avec toi, Seigneur Jésus, pour la Gloire de ton Père et avec l’aide de ton Esprit Saint. ALLÉLUIA

Françoise S

J’affirme que Jésus est pour moi, chemin, vérité et vie et pourtant je ne sais quand il s’est révélé à moi.
Oh, combien j’envie les catéchumènes qui, plein de joie, racontent leur rencontre avec Jésus ! Voilà quelque chose que je ne saurais dire….
Et pourtant, tout compte fait, j’ai eu une chance inouïe : Jésus il était dans mon berceau !  Mieux que dans les contes !  Ce ne sont pas fées qui se sont penchées sur mon berceau pour me donner leurs dons… Non, je suis née dans une famille nombreuse et chrétienne (je suis le 5ème enfant) et ça c’est la meilleure des bénédictions ! Dans mon  berceau il y avait la foi et l’amour de chacun et tous les membres de cette église domestique qu’est la famille….
Le baptême a eu lieu 8 jours plus tard, et dès lors Jésus a cheminé avec moi ! Quand on grandit dans une famille où il y a l’amour de Dieu, les sacrements et l’amour des autres il ne manque rien… (J’ai mené une vie normale de chrétienne, fréquentant l’Eglise et priant à la maison, faisant attention aux autres)…
Maman disait souvent : « chez nous ce n’est pas la loi de l’entonnoir : tout pour moi rien pour les autres, ici on partage ! » Dans une famille de neuf personnes (six enfants, deux parents et la grand-mère) c’est tout naturellement qu’on partage l’espace, la table, le pain, le lit, les joies,  les peines…
Tout naturellement, sans me rendre compte,  ma foi d’enfant est devenue adulte.  Bien sûr, il y a eu des personnes  qui ont balisé mon chemin comme le Père Dudon, jésuite, avec qui j’ai fait l’aumônerie et l’alphabétisation au secours catholique, fréquenté le groupe des jeunes du secours catholique…Et toutes ces belles personnes à qui j’étais fière de ressembler…  Il y a eu des interrogations sur la position de l’église espagnole et le franquisme, l’inquisition… Cela a été difficile à digérer ! L’exemple de ces belles personnes  m’a fait continuer. Je crois que Jésus est devenu mon chemin pendant que je dormais, il a travaillé de nuit  pour que ma vie soit éclairée…Qu’importe si je ne sais ni quand ni comment, je sais que je vis de lui !
C’est  le miracle de la transmission, voyant vivre ceux qu’on aime on vit  comme eux ! Dieu, est devenu mon Dieu, un Dieu personnel et tout proche en silence et sans que je sache quand.  C’est pour cela que je crois en l’exemplarité de notre vie : Si les paroles peuvent mentir,  une vie authentique, vécue en vérité, ne ment pas !  . Jean Paul II l’a dit « Notre vie est le seul évangile vivant que certains frères liront »

Marie J

Voici les dessins reçus :

Voici les autres témoignages :

Malgré diverses recherches spirituelles, je restais dans des impasses.
Durant l’été 2010 mes pas m’ont conduite à St Martin. J’y suis rentrée avec une détresse existentielle, pécheresse et malade. Eucharistie, confessions, sacrements des malades, chapelet, adoration… Avec l’Eglise et Jésus, un nouveau CHEMIN se dessinait. J’étais encore loin du Christ mais une porte s’ouvrait et me laissait entrevoir sa Lumière de VERITE. Je reprenais des forces.
Pourtant une période de souffrances m’attendait. Je l’ai traversée avec une conscience habitée de la Sainte Trinité, avec Marie et le soutien de beaucoup de mes frères et sœurs en Christ. Un immense travail intérieur et en profondeur s’est opéré en moi.
Jésus m’a guérie puis soignée des blessures et a redonné VIE à ma vie !

Nicole F

Dès mon plus jeune âge, quelque chose au plus profond de mon cœur sait que Jésus Christ est mon chemin de vérité, de vie. Tout près de LUI je sens la paix, la joie, la sécurité dans tout mon être.
Mais en grandissant, le chemin du monde et ses critères de compétition, d’efficacité, de sublimation de la volonté s’imposent. Je crois « bien faire » ! Malgré tout Jésus Christ me tient la main, me guide, et un jour me ramène à LUI totalement.
Il y a deux ans, je suis rentrée dans l’église St Martin, mais aussi sur le Chemin de la Vérité et de la Vie de Jésus Christ.
Aujourd’hui tout mon Être souhaite suivre SON Chemin.

Sylvie R

« A qui irai-je Seigneur, TU as les paroles de la vie éternelle ? « 
1/TU ES LE CHEMIN. /Tu me mènes et me conduis.
Grande question ces dernières années /MAIS OÙ JE VAIS, POURQUOI,POUR QUI ?Tous ces problèmes de santé qui ont TOTALEMENT modifié ma vie…/ce confinement à été l’électrochoc pour passer du « avoir conscience « au « prendre conscience », et donc de poser des actes./me ré-imposer des rythmes de vie sur tous les plans, au lieu de subir ceux imposés par ma santé./passer de l’acceptation d’un état de fait à une prise de position, de l’actif au contemplatif, du « faire » à « être ». /MAIS ÊTRE QUOI ?
2/TU ES LA VÉRITÉ. /Tu es la Lumière et fais grandir ma foi.
Seule avec Toi, je n’ai plus rien = Tu peux agir en moi…/Plus d’engagements possibles = accepter d’avoir l’impression de  ne « servir « à rien. /POURQUOI M’AVOIR CONDUITE LÀ ?
☀️=POUR DECOUVRIR LA MISSION que Tu veux pour moi. /T’être utile, TU as besoin de moi. /La prière, mais l’intercession pour le monde en union avec Ta Passion (Ce monde que j’avais choisi, refusant celui d’ermite-contemplative conseillé par mon père spirituel…) Être « ouvrier », dans le silence et l’ombre.
3/TU ES LA VIE. /Par ce chemin, dans Ta Lumière, nos vies réunies, avec ses souffrances et difficultés, /avec l’espérance et la certitude du pourquoi et du comment, répondre à Ton appel, aujourd’hui et dans ces circonstances.
SEIGNEUR, mon Nom est gravé dans Tes mains, TU m’appelles par mon nom depuis tjrs, TU ES LÀ AU COEUR DE MA VIE, BIEN-VIVANT Ô JÉSUS-CHRIST. A TOI La GLOIRE et la LOUANGE ! Merci Seigneur… et pour le Don de Marie au sein de ma maison.

Jacqueline R

Voici mon témoignage où JÉSUS s’est manifesté pendant la transmission des messes durant ces deux mois de confinement où c’était dur pour moi car je trouvé  l’ennui, mais Jésus était présent à mes côtés. Merci pour tout car il est le chemin la vérité  et la vie.

Sylvie R

Il y a 19 ans quand j’ai entamé un début de parcours de conversion, je regardais une émission  » les guignols de l’infos « . Cela me détendait et me faisait rire. Mais j’ai senti une gêne de rire à travers une image dégradée de l’être humain, de rire d’une moquerie sur certaines célébrités à travers des  défauts ou des traits de personnalité accentués. Et j’ai décidé de ne plus regarder. Lorsque j’en ai parlé à un frère, il m’a dit : c’est l’Esprit qui t’éclaire, te conduit.

Jean-Philippe O