Loading...
Services

Moutarde et Macédoine

Moutarde et Macédoine
Un projet de solidarité avec les plus démunis est né durant l’hiver  2012 dans la paroisse Notre Dame de la Bonne Nouvelle organisée autour des églises Saint Assiscle, Saint Joseph et Saint Martin.
La finalité était multiple : partager une collation chaude (soupe de légumes frais, sandwichs, fromages et café) avec ceux qui vivent dans la rue,  mais aussi  prendre le temps d’accueillir,  servir, écouter et surtout  rencontrer.
Après un temps de prière, ce nouveau service a pris le nom un peu surprenant de
« Moutarde et Macédoine ».
Non, ce n’est pas un abrégé du menu, ne riez pas, l’étymologie est très sérieuse, elle est même « biblique »
 Moutarde : 
C’est la plus petite graine de la nature. Mais une fois semée, elle grandit et développe de grandes branches dans l’ombre desquelles les oiseaux du ciel peuvent faire leurs nids.
Macédoine :
C’est une région dans laquelle, Paul s’est rendu, poussé par l’Esprit  afin porter la Bonne Nouvelle et « de là, la parole a retenti et s’est si bien  répandue  »
En quelques mots : Moutarde et Macédoine, un Service qui
Transforme :
Les bénévoles constatent que leur regard change. « Qui est le pauvre ? » Nos invités ? Nous-mêmes ? Voilà qui amène à la réflexion.
Boulverse :
Ils ont faim. Faim de nourriture, d’affecion, d’écoute… Et nous avons-nous encore faim ?
Emeut :
Quand un invité prend votre main pour vous dire merci, quand il se confie à vous.
Dépouille :
Les invité nous apprennent d’une certaine façon à nous recentrer sur l’essentiel. Ainsi nous avons vidé nos placards de paires de chaussures, manteaux, bonnets en surnombre. Nous y avons même trouvé des laisses pour chien ! La Joie de celui qui, un jour de pluie, peut enfiler une paire de chaussures sèches, voyez-vous, cela ne s’oublie pas …
Bouscule :
Il arrive que, l’alcool ou la drogue aidant, naissent quelques disputes. Rester calme mais ferme, prudent mais doux, ce n’est pas forcément dans notre nature, cela s’apprend et cela est donné.
Rend joyeux :
« Je n’ai jamais eu autant de joie dans un Service » s’exclame un bénévole.
Il faut dire que, si l’on sait regarder et écouter, on goûte  à « Moutarde et Macédoine » quelque chose de l’Evangile et de sa Joie. D’ailleurs certains de nos invités appallent notre local « le paradis ».
Il arrive parfois que l’un ou l’autre vienne un peu plus tôt pour éplucher les légumes ou bien reste un peu plus tard pour se livre au ballet de la serpillère. Il en est même qui ont apporté des légumes pour la soupe ! Ils se sentent chez eux !
Et quand ils nous voient monter à l’oratoire pour la prière d’aucuns murmurent : « Ce sont de drôles de dames » (PS : Il y a aussi des messieurs dans les équipes !)
 

Pour  nous contacter :

Prêtre référent :  Frère Nathanaël