Pélé pour la paix – Retour en images

Samedi 21 mai 22 a eu lieu le pèlerinage pour la paix à la chapelle Saint-Martin de Fenollar.
Nous nous sommes réunis dans l’église Saint-Martin de Bon-Secours, où Timothée a conduit les prières autour de l’évangile de Luc 10, 1-12, et de la prière de Saint François.
Ceux qui ne pouvaient pas marcher sont allés directement à la chapelle Saint-Martin de Fenollar pour partager leurs réflexions et leurs prières. Les autres se sont garés à Maureillas-Les Illas, et ont entamé les 4 kms qui conduisent à la chapelle. Ils ont rejoint sœur Jehanne-Emmanuelle, Marc, et la petite Clarita qui leur avait préparé les petits drapeaux des pays en guerre. A mi-chemin, autour d’une croix, il y a eu un temps de prière, notamment pour ces pays.
Dans les prés de la chapelle, à l’ombre des arbres, tous les participants se sont réunis pour un pique-nique tiré du sac. Nous étions 40 adultes et 2 enfants. Anne-Marie nous a donné un enseignement de 20 minutes sur la paix, à travers les évangiles, très vivant, participatif, enthousiaste et enthousiasmant.
Ensuite Jean-Luc nous a fait visiter la chapelle pré-romane et ses émouvantes fresques, vieilles de 1000 ans. Dans un esprit synthétique remarquable il nous a fait embrasser les 20 siècles de chrétienté, leurs contextes et leur unité. Nous avons ainsi compris que notre région avait été des premières évangélisées grâce à la voie Domitienne qui longeait le pourtour méditerranéen depuis Rome. Et que, en répondant à la suggestion de Jean-Claude, nous ne pouvions avoir mieux choisi le premier de notre série de pèlerinages autour des églises Saint-Martin : Saint-Martin de Fenollar est le plus ancien ensemble de fresques conservées in situ dans le sud de la France.
Après un temps de prière finale les plus vaillants et les moins pressés sont repartis à pied, et les autres en voiture. Tous les participants se sont investis avec simplicité, bienveillance et bonne humeur, pour faire de cette journée une grande réussite : par la joie de découvrir de très beaux lieux, dans une nature foisonnante ; par l’amitié et la fraternité qui se sont approfondies entre tous ; par la richesse et la chaleur des enseignements et des prières ; par la qualité culturelle.